Les clés d’une bonne méthode de travail

Comment trouver une méthode de travail efficace

Une bonne méthode de travail universitaire est une sorte de machine extraordinaire qui permet de transformer n’importe quel cours en de solides connaissances. 

Plus ta méthode de travail est efficiente plus il sera facile voir amusant d’accumuler des connaissances. 

En gros, avec une bonne méthode de travail, tu bosses moins et tu as de meilleurs résultats. Bon deal nan? 

Avec une bonne méthode de travail efficace, les révisions sont plus simple et bien plus agréable.
Une méthode de travail est une machine qui te facilite le travail

Qu’est ce qu’une bonne méthode de travail ?

Une méthode efficiente

Au cours de mes dix années d’études de médecine, je me suis rendu compte que la réussite n’est pas qu’une question d’intelligence. 

Je pense que la clé c’est d’avoir une bonne méthode de travail. Vraiment. 

Actuellement as tu une méthodologie de travail ? 

  • Prends tu des notes en cours ?
  • Travailles tu activement sur tes notes ?
  • Planifies tu correctement ton travail ? 
  • Prépares tu tes TD ?
  • Utilises- tu des techniques d’apprentissage ? 
  • Utilises- tu des techniques de concentration ? 

Si tu as répondu non à une de ces questions, alors tu n’as pas une méthode de travail complète. Une bonne méthode de travail te permet d’être productif et efficace tout en fournissant le moins d’efforts. Elle permet d’assimiler aisément ses cours et de réussir ses examens.

Une méthode qui te correspond

Une bonne méthode de travail est avant tout une méthode qui te correspond.

Chaque méthode de travail efficace repose sur des méthodes d’apprentissage prouvées par les neurosciences. 
Aucune ne conseille de procrastiner, d’être dissipé ou mal organisé. Cela va de soi.  

Avec la bonne recette tu vas pouvoir créer une véritable méthode de travail et prendre plaisir à apprendre.

Ainsi tes révisions ne seront plus vécues comme un fardeau mais quelque chose de bien plus naturel et gratifiant.

N’aie pas peur de tester

Une bonne méthode de travail ne se construit pas du premier coup. 

“ Rome ne s’est pas faite en un jour ”

Plusieurs signaux indiquent qu’il est temps de changer ou au moins d’améliorer ta méthode de travail : 

  • Beaucoup de travail et pas assez de connaissances apprises
  • Tu prends du retard sur tes révisions
  • Des difficultés d’apprentissage
  • Se mettre au travail deviens difficile
  • Tu as des mauvaises notes
Les fondations d'une bonne méthode de travail repose sur des bases de neurosciences de l'apprentissage
Les fondations d’une bonne méthode de travail repose sur des bases de neurosciences de l’apprentissage

Améliore ta méthode au fil du temps

Adopter de nouvelles façons d’apprendre et d’étudier peut sembler ardu au départ. 

C’est un peu paradoxal mais apprendre ne s’apprend pas à l’école. 

Les dernières études de neurosciences qui montrent les façons les plus efficaces d’apprendre ne sont pas des méthodes que l’on apprend à l’école, ni à la fac d’ailleurs. 

Commence par construire le socle vital de ta méthode puis au fur et à mesure ajoute les éléments nécessaires pour l’améliorer.

A partir de solides fondations, améliore ta méthode de travail au fil de tes études
A partir de solides fondations, améliore ta méthode de travail au fil de tes études

Construire une bonne méthodologie de travail

La prise de note

La prise de note efficace à de nombreux avantages (Tu peux lire l’article qui t’explique comment prendre des notes ici).

Premièrement elle t’oblige à te concentrer sur le cours (et en plus à être présent en cours).

C’est le moment ou tu sèmes les graines de l’apprentissage dans ton esprit.

De plus, elle permet de faciliter le passage de ta mémoire à court terme vers ta mémoire à long terme.

La prise de note est un travail intellectuel complet : écouter, comprendre, traiter, prioriser, synthétiser, écrire.
La prise de note est un travail intellectuel complet : écouter, comprendre, traiter, prioriser, synthétiser, écrire.


Enfin il est prouvé scientifiquement que les élèves qui prennent des notes réussissent mieux leur études.

Organiser ses révisions

Une bonne organisation est essentielle dans ta méthodologie de travail. 

Bien s’organiser est un investissement. Au départ ça prend du temps de créer un système organisationnel puis au final ça permet de vraiment gagner en efficacité. 

Avoir une bonne organisation te permettra : 

  • De lutter contre la procrastination 
  • D’éviter de prendre du retard
  • De rendre tes révisions plus sereines 
  • D’avoir plus de temps pour soi 
  • D’être sur de soi pour le jour de l’examen

L’utilisation d’un planning de révision est essentiel afin d’être le maître de son temps. 

SI tu n’as pas de planning, tu laisses les choses au hasard et tu risques de totalement perdre le fil de tes révisions en prenant du retard. 

Tu peux notamment utiliser un bullet journal étudiant avec un planning. 

Une première règle simple à respecter est de toujours planifier ta journée de demain la veille. Comme ça le lendemain quand tu arrives à ton bureau tu sais exactement quoi faire et tu ne perds pas de temps. 

Le bullet journal étudiant est un mix entre un planner, un agenda, un journal intime, un carnet de motivation...
Le bullet journal étudiant est un mix entre un planner, un agenda, un journal intime, un carnet de motivation…

Travail efficient

J’aime beaucoup l’équation du travail efficient selon cal newport qui est 

Travail efficient = Quantité de travail x Qualité de la concentration

Cal Newport

Donc en jouant sur l’un de ces aspect tu peux grandement améliorer tes capacité de travail.

Quantité de travail

Pour réussir il faut travailler. Rien de nouveau. 

Et pour réussir à beaucoup travailler il faut être régulier. 

Il ne faut pas croire que pour être un bon élève il faut s’user à la tâche, bosser sans arrêt, ne jamais faire de pauses. Se lever à 5h et bosser jusqu’à 23h.

Au contraire, les étudiants les plus brillants que j’ai rencontrés avaient une méthode de travail qui leur permettait d’avoir une hygiène de vie : vie sociale, activité physique, etc…

Ils travaillaient certes. Mais de façon régulière. 

  • Si tu veux devenir musclé il vaut mieux faire des exercices régulièrement chaque jour plutôt que de faire 1000 pompes d’un coup
  • De même si tu veux courir un marathon dans 6 mois il vaut mieux s’entraîner régulièrement que de courir sans s’arrêter pendant 6 heures. 
  • Et si tu veux apprendre une langue mieux vaut apprendre le vocabulaire et la grammaire puis s’entraîner à parler plutôt que d’aller apprendre d’une traite le dictionnaire de traduction. 

En plus d’être plus efficace en travaillant régulièrement cela rend le travail moins pénible et plus digeste.

Concentration

Beaucoup d’étudiants ont du mal à se mettre au boulot en rentrant des cours. 

Il y a souvent un relâchement avec un besoin de se détendre, on rentre chez soi, on se pose sur son canapé ou son lit et on sort son téléphone. 

Et sans s’en rendre trop compte on a perdu un temps précieux. 

C’est bien de se détendre mais attention aux “activités addictives”. 

En sortant de cette activité addictive le travail sera encore plus pénible : 

  • Tu viens de shooter ton cerveau avec de la dopamine
  • Tu viens de perdre des dizaines de minutes bêtement
  • La tentation de replonger sur son téléphone est encore plus forte.

Une des solution a cela est d’avoir son téléphone soit dans une autre pièce soit en silencieux / mode avion selon ton niveau de concentration. 

Tu pourras donc t’en servir mais pas avant une première session de révision. 

Puisque tu rentres des cours et que c’est compliqué de se replonger directement dans un travail difficile, tu peux faire une première relecture active de tes prises de notes. 

En bref un travail pas trop compliqué qui réactive la mémoire et qui te “mets en jambe” pour la suite des révisions. 

J’ai écris un article complet sur la concentration si tu le souhaites : ici.

Apprendre correctement

Les types de mémoire

Il existe différents types de mémoire. Chaque personne est plus ou moins compétente dans chacune de ces mémoires.

A toi d’identifier celle qui fonctionne pour toi et t’en servir en révisant. 

  • Mémoire visuelle : dans ce cas il faut que tu optimises les schémas, les mindmaps, les fiches visuelles. 
  • Mémoire auditive : si c’est ta mémoire dominante alors il est essentiel d’aller en cours pour entendre le professeur, cela peut nettement faciliter la mémorisation. Pour les révisions tu peux relire ton cours à voix haute 
  • Mémoire kinesthésique : les personnes avec ce type de mémoire ont tendance à mieux mémoriser en bougeant. Moi par exemple, je sais que j’ai une part de mémoire kinesthésique et je marche souvent en révisant.
les différents types de mémoire : mémoire visuelle, mémoire auditive, mémoire kinesthésique.
Les différents types de mémoire

Bref, même si tu as identifié ta mémoire principale n’hésite pas à multiplier les canaux d’acquisitions en apprenant avec différentes sources et techniques. 

Plus tu en développes, plus tu auras de liens solides.

Mémorisation active

La meilleure technique d’apprentissage est de faire de la mémorisation active.

Il existe différente façon de rendre les révisions actives : 

  • Tout d’abord la prise de note : en effet elle t’oblige à être actif en cours et non passif, permettant ainsi de nettement faciliter la compréhension et la mémorisation du cours. 
  • Viennent ensuite les exercices : ceux-ci te permettent de faire sortir les connaissances de ton cerveau et de les manipuler. 
  • Réviser en lisant ton cours à voix haute, réécrire les notions importantes. De cette façon, tu utilises plusieurs canaux mnésique : visuel, auditif. 
  • Faire des fiches de révisions. 

Bref il y a plein de façon d’apprendre les cours de façon active.

Ne pas perdre sa motivation

Une bonne méthodologie de travail t’apprends à garder le cap sur tes études. 

Il faut toujours se fixer des objectifs pour savoir pourquoi on révise. 

L’être humain fuit la souffrance sans finalité et les révisions sont une forme de souffrance.

Tu dois donc fixer un but pour rendre cette souffrance justifiable.

Méthode de travail qui respecte ta santé

Fais des pauses

On sous-estime l’importance des pauses dans les révisions. 

Soit les étudiants en abusent et perdent totalement l’intérêt des pauses (une pause qui s’éternise n’est pas une pause mais juste de la glande).

Soit les étudiants culpabilisent d’en prendre et au final craquent et font n’importe quoi.

Faire des pauses dans ses séances de révision est à la fois nécessaire mais en plus bénéfique. Cela a été prouvé que les courtes pauses améliorent la mémorisation.  Mais on va voir ça avec la méthode pomodoro dans les exemples de méthode de travail.

 Inclure le sport dans ton emploi du temps

Il a été prouvé scientifiquement que le sport améliore l’apprentissage.

Le sport améliore les performances cognitives
Un esprit sain dans un corps sain. 


Prenons le cas d’une étude du Département de Neurologie à Munster en Allemagne.

Les scientifiques ont comparé deux groupes qui devaient apprendre du vocabulaire. 

Leur conclusion est sans appel :

“ Nous avons constaté que l’apprentissage du vocabulaire était 20 % plus rapide après un exercice physique intense”

Imagine juste un instant. 20% d’amélioration, c’est juste énorme.

Sur une journée de 8 heures de travail ça représente 2h. Donc pour le même résultat tu travailles 6h au lieu de 8h, sur une semaine de 5 jours ça fait 7 heures de travail en moins. 

Imagine 7 heures de travail que tu peux transformer en 7 heures de loisirs pour le même résultat !!!

Apprendre à gérer le stress

Qu’est ce qui fait stresser les étudiants ? 

Bref tout ça peut être prévenu grâce à une bonne méthodologie de travail. 

Avoir un bon système organisationnel génère donc beaucoup moins de stress.

L’anticipation c’est le meilleur moyen d’étudier sans stress.

En bref une méthode de travail te permettra d’éviter le burn out étudiant.

Exemple de méthode de travail

Méthode des J

Premièrement la méthode des J : c’est une méthode de travail qui se base sur le principe des révisions espacées. 

Le principe des révisions espacées est une bonne stratégie d'apprentissage qui permet de consolider les connaissances.
Le principe des révisions espacées

Le bachotage, c’est-à-dire apprendre un bloc de connaissances la veille d’un examen est vraiment loin d’être la meilleure façon d’apprendre ses cours.

Une technique bien plus efficace et utilisée par beaucoup d’étudiants en médecine consiste à réviser son cours puis le revoir à intervalle de plus en plus espacé afin de réactiver sa mémoire. 

La régularité du travail apporte le succès.

Les flashcards

Deuxièmement la méthode des flashcards : elles permettent la relecture active de ton cours et facilitent énormément l’apprentissage. 

En créant tes flashcards tu t’approprie le cours, puis en les révisant tu t’entraine à restituer tes connaissances comme si tu étais devant ta feuille d’examen. 

Malheureusement elles sont souvent mal utilisées par les étudiants.

Méthode de la page blanche ou l’explication à soi

Une autre méthode de travail consiste à, une fois qu’on a appris un cours, prendre une feuille blanche et essayer de déballer le plus de connaissance. 

Tu peux le faire en écrivant et en parlant en même temps afin d’utiliser plusieurs canaux de mémorisation. 

C’est un peu comme si tu t’expliquais le cours à toi-même avec tes propres mots, tes propres concepts ou idées (tout en veillant à ce qu’elles soient exactes).

Une façon de mieux s’approprier le cours pour mieux le connaître. 

Une fois que tu as tout posé sur papier. Vérifies dans ton cours si les informations sont exactes et mets en lumière les passages de ton cours que tu n’as pas su s’approprier. 

Une technique bien efficace.

L’intercalage

Quatrièmement la technique de l’intercalage. 
Derrière ce nom de pochette plastique se cache un concept d’apprentissage qui peut sembler contre intuitif mais qui est prouvé scientifiquement par les neurosciences.

Le principe est d’alterner les concepts ou compétences à apprendre afin de créer des liens entre elles plutôt que des connexions verticales. 

Le cerveau est un paquet de neurones avec des connexions complexe et c’est comme ça qu’il faut envisage l’apprentissage.

Par exemple tu dois apprendre un sujet A, un sujet B et un sujet C :

Le principe de l'intercalage a montré quelques utilités notamment dans les domaines scientifiques.
Le principe de l’intercalage

La méthode d’intercalage consiste à étudier les trois sujets chaque jour en incorporant un mélange des trois sujets ou en passant de l’un à l’autre. Plutôt que les révisions classiques qui consistent à étudier le sujet A, puis le B et enfin le C.

Cette technique donne les meilleurs résultats en particulier dans le développement de la logique et du raisonnement mathématique.

Travail en trinôme

En plus de pouvoir se serrer les coudes dans les moments difficile cela peut être une véritable arme dans l’apprentissage.

L’idéal est de travailler en groupe de trois. Avec quelqu’un de plus fort et quelqu’un de plus faible (en gros tu dois être au milieu du sandwich).

Une personne joue le rôle du « prof » et l’autre de « l’élève » et toi tu es au milieu. 

En gros si tu ne comprends pas un concept “le prof” peut te l’expliquer et toi tu peux à ton tour l’expliquer à « l’élève ». 

Le fait d’avoir cette transmission renforce grandement la mémorisation. 

Le principe du travail en trinôme est une méthode d'apprentissage vraiment efficace.
Le principe du travail en trinôme

J’ai vraiment expérimenté cette technique lors de mon internat de médecine ou j’avais des co-internes plus expérimentés qui m’apprenaient des choses qu’à mon tour j’enseignais aux plus jeunes. 

Cela rendait l’apprentissage ludique et donc plus facile.

Methode pomodoro

Et enfin la méthode pomodoro est une méthode de travail créée par Francesco Cirillo à la fin des années 1980. 

Elle permet d’organiser son temps de travail.

La technique officielle consiste à choisir une tâche puis de régler un minuteur sur 25 minutes et de travailler jusqu’à ce qu’il sonne. 

Au moment de la sonnerie il faut prendre une courte pause de 5 minutes puis ainsi de suite. 

Finalement on peut prendre une pause plus longue de 15-20 minutes après 4-5 sessions de travail concentré

Conclusion

Pour finir comme tu le vois dans les exemples la plupart des méthodes de travail ne prennent pas en compte tout les aspects de la réussite : motivation, discipline, concentration, organisation, travail efficace…

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.