Méthode des J : la meilleure méthode d’apprentissage ?

Comment j’ai découvert la méthode des J ?

Le stress du début d’année…

Je me souviendrais toute ma vie de mon premier jour à la fac de médecine. C’était un cours de biologie cellulaire. J’avais récupéré ce gros polycopié vert clair à l’amicale de ma fac.

Mon bouquin de biochimie, j’avais brûlé une petite partie à la fin de l’année…

J’avais aucune idée de comment réviser ce truc (je n’avais pas encore la méthode des J pour m’aider …)

En vrai au lycée j’ai jamais eu de méthode d’apprentissage efficace.

Je me contentais d’apprendre les notions clés, ou de réviser au dernier moment la veille, quitte à tout oublier deux jours après l’examen. 

Cette stratégie ne fonctionne pas si on veut devenir un bon étudiant et réussir sa vie.

Mais la c’était différent

J’avais plusieurs semaines pour apprendre ce bouquin par cœur.

En plus de tous les autres.

Une simple recherche google plus tard…

J’ai donc eu le réflexe du 21ème siècle : j’ai tapé sur google « comment réviser médecine »

Et Bim !!

En quelques clics je tombe sur une vieille vidéo d’un gars expliquant comment il a réussi sa première année de médecine : grâce à un agenda. 

Il inscrivait chaque jour les cours qu’il avait révisé. Puis il les inscrivait trois jours plus tard. Puis une semaine plus tard, etc…

Sans le savoir il venait de m’expliquer le principe de la révision espacée.

Plus connue sous le nom de “méthode des J”.

Mais qu’est ce que la méthode des J au final ?

Pourquoi on oublie des choses ????

Premièrement pour comprendre comment apprendre, il faut comprendre pourquoi on oublie. 

En psychologie, la mémoire est la faculté de l’esprit d’enregistrer, conserver et rappeler les expériences passées

Le cerveau fonctionne comme un disque dur, il a une capacité limitée de stockage, c’est pourquoi lorsqu’un stimuli est capté par l’un de tes sens, il est analysé et retenu dans ta mémoire à court terme. Si tu t’arrêtes à cette étape tu vas l’oublier.

Bien sûr que tu ne retiens pas toutes les informations qui rentrent dans ta mémoire à court terme, sinon tu retiendrais tout et n’importe quoi sans vraiment d’intérêt.

Prenons un exemple :

  • Je te donne 10 secondes pour apprendre un numéro de téléphone quelconque.
  • Je reviens 1 mois après te le redemander : tu l’auras oublié.
  • Pourtant tu arrives à te souvenir de ton numéro de téléphone.

En fait pour ne plus oublier et faire entrer cette information dans ta mémoire à long terme il faut comprendre comment fonctionne l’oubli.

Ebbinghaus a décrit la courbe de l’oubli qui montre le déclin de la rétention de la mémoire dans le temps.

La courbe de l'oubli montre le déclin de la rétention de la mémoire au fil du temps.
La courbe de l’oubli d’Ebbinghaus

Cette courbe montre comment l’information est perdue au fil du temps quand le cerveau ne cherche pas à la conserver. Cette courbe est liée au concept de la force de la mémoire qui se réfère à la durabilité que la mémoire trace dans le cerveau.

Plus la mémoire est forte et plus une personne pourra s’en souvenir longtemps.

L’apprentissage par répétitions espacées

La « méthode des J » est une méthode de révision qui va te permettre de retenir l’information que tu veux mémoriser grâce à un intervalle entre tes révisions.  Elle est basée sur une stratégie qu’on appelle l’apprentissage par répétition espacée. 

Mais qu’est ce que l’apprentissage par répétition espacée ?

Le principe des révisions espacées est une bonne stratégie d'apprentissage qui permet de consolider les connaissances.
Le principe des révisions espacées

Prenons un exemple concret : tu dois connaître un cours dans 15 jours et  tu ne disposes que de 3 heures de révisions au total jusqu’à cette date que tu peux répartir de la façon que tu le souhaites.

  • Mauvaise stratégie : apprendre ton cours pendant 3 heures d’affilée. Encore plus si c’est la veille de ton examen.
  • Bonne stratégie (méthode des J) : répartir ces 3 heures en plusieurs sessions de travail :
    • une première révision longue et au mieux le jour même de la leçon du professeur. 
    • puis par la suite des sessions de moins en moins longues et de plus en plus espacées.

Pourquoi ça fonctionne ?

Scientifiquement prouvé

Le succès de cette méthode est qu’elle est fondée sur des bases de neurosciences de l’apprentissage. En 1885, Ebbinghaus réussit à modéliser la courbe de l’oubli grâce à une expérience scientifique.  

Cette courbe nous montre comment réviser afin de ne plus oublier ses cours. 

Au final on peut retenir deux choses de cette courbe : 

  • La première c’est qu’il est très intéressant d’optimiser au maximum le premier apprentissage de ton cours. Car plus tu vas avoir une bonne compréhension et une rétention haute de l’information sur ton premier cours, plus ça va être facile de re stimuler ta mémoire pour le réviser.
  • La deuxième c’est que les répétitions espacées vont te permettre de consolider ta mémoire et que plus tu auras de répétition plus ta rétention mnésique va s’améliorer ainsi à la 6 ème révision de ton cours tu retiendra plus d’information et plus longtemps qu’à la 3ème révision par exemple.

Répéter, répéter, répéter, répéter…

Pourquoi la répétition est-elle si importante pour la mémorisation ? On dit bien qu’apprendre c’est répéter.

Pour s’améliorer au foot il faut faire du foot, pour s’améliorer en langue il faut parler la langue, pour mieux mémoriser devine quoi ?… Il faut mémoriser.

Cette observation qui était empirique est expliqué par les neuroscience avec l’utilisation de l’imagerie et notamment l’IRM cérébrale pour comprendre le fonctionnement du cerveau humain, les chercheurs ont découvert que lorsqu’on crée un circuit neuronal d’apprentissage celui ci va se mettre en veille entre deux répétition, ainsi quand on apprend quelque chose un circuit se crée dans notre cerveau.

Si on révise plus tard, ce circuit sera encore chaud, l’information sera donc plus facilement gravée sur le disque dur qu’est notre cerveau.

La répétition est donc la clé de l’apprentissage. Bon jusque là rien de nouveau.

Mais comment pratiquer cette répétition ? A quelle fréquence ? Combien de fois ?

Réviser c’est comme construire un igloo sous le soleil

Quand on regarde la courbe de l’oubli le plus intéressant c’est que chaque répétition génère une mise  en veille plus longue que la répétition précédente.

Et en plus c’est CUMULATIF !!!

J’aime bien comparer cela à la construction d’un igloo sous le soleil.

une mise  en veille plus longue que la répétition précédente.
Réviser c’est comme construire un igloo sous le soleil
  • Tu déposes une première brique de connaissance dans ta mémoire, dans cette métaphore ça serait un bloc de glace dans la neige
  • Si tu ne reviens pas déposer un autre bloc par dessus il va finir par disparaître en fondant au soleil. 
  • Mais si tu déposes un nouveau bloc de glace, la température ambiante de ton igloo va descendre au fur et à mesure.
  • Ainsi le temps qu’il mettra à fondre sera de plus en plus long.

Tout comme tes connaissances, plus tu feras de répétitions plus ta mémoire se renforcera sur le sujet.

A la fin tu auras construit un igloo qui ne fondera plus au soleil.

Lorsqu’on observe la courbe de l’apprentissage c’est exactement ce qui est décrit, plus le nombre de répétitions augmente plus la courbe s’aplatit, signifiant que la vitesse d’oubli diminue avec le temps.

Évident ? Pourtant tu fais l’erreur qui suit !

Une mauvaise optimisation

Après ce que l’on vient de voir, la méthode paraît plutôt évidente. Mais pourtant la plupart des étudiants font l’erreur de ne pas optimiser leur révisions de la sorte.

Peut être que tu fais déjà des erreurs que tu peux facilement corriger.

Par exemple, je trouvais certains cours difficiles et je procrastinais leur révision. Je ne les révisais pas systématiquement après le cours. En plus je n’optimisais pas parfaitement ce premier apprentissage.

Si le cours était trop dur j’avais tendance à en faire une partie et revenir sur le reste plus tard.

En plus je n’optimisais pas non plus les répétitions espacées. Quand tu vois cette courbe de l’oubli tu as envie de réviser tes cours pile quand il est optimal de le faire. 

Si tu n’as pas l’organisation pour le faire alors c’est beaucoup plus compliqué voir impossible.

Tu as déjà révisé au dernier moment ?

Ce qui est plutôt paradoxal une fois cela mis en évidence c’est que la plupart des étudiants révisent de la façon inverse :

  • ils survolent les cours au début de l’année 
  • puis révisent de façon plus intensive à l’approche de l’examen…

Si tu réfléchis après ce que tu viens de lire tu réalises que c’est totalement l’inverse de ce que demande notre mémoire !

Cela est donc totalement contre-productif !

Dommage : en révisant moins ils auraient pu mieux réussir. 

Si toi tu veux changer cela, il te suffit simplement d’inverser ta pratique fautive.

La bonne façon de réviser pour apprendre son cours est par exemple de planifier ses révisions avec la méthode des J.
Ce qu’il ne faut pas faire et ce qu’il faut faire

Toutes les études en neuroscience faites depuis la modélisation de la courbe de l’oubli d’Ebbinghaus ont montré que l’apprentissage par répétition espacées (nom scientifique de la méthode des J) est à à la fois plus performant mais aussi demande moins de travail que l’apprentissage massif (nom scientifique quand on révise en se bourrant le crâne.)

En bref, c’est un outil indispensable pour être un meilleur étudiant. Bien apprendre demande donc un effort d’apprentissage au début. Ensuite, il te suffira de faire de l’entretien dégressif.

Différentes techniques, laquelle est la meilleure ?

 Plusieurs schémas

Cela t’amène à une stratégie d’apprentissage. Des répétitions (des relectures par exemple) fréquentes au début et de plus en plus distantes ensuite

Il existe différents types de schémas de mise en place de la méthode des J

Par exemple cette version qui consiste à revoir trois fois le cours après la première révision :

J0, J2, J7, J14

Cette version qui consiste à revoir quatre fois le cours après la première révision :

J0, J3, J10, J30, J60

Comment la mettre en place ?

Il existe différentes façons de mettre en place la méthode des J. On peut le faire à l’ancienne en utilisant un agenda comme j’avais fait quand j’ai découvert cette méthode.

Le problème c’est que la vision globale de l’agenda papier n’est vraiment pas optimale.

On peut alors utiliser un tableur numérique qui nous permet de gagner du temps en automatisant la planification des révisions.

Méthode des J hors médecine : un intérêt ?

Une méthode utilisée en médecine

La méthode des J est très utilisée par les étudiants en médecine, surtout en première année devant la quantité colossale de choses à apprendre. Elle peut être super utile pour apprendre tes cours d’anatomie.

Puisque c’est une méthode de travail très efficace : l’essayer c’est l’adopter !

Elle se répand donc facilement dans les facultés notamment via les conseils des étudiants plus âgés qui transmettent leur technique de révision.

Mais qui est utilisable ailleurs

Cependant il s’agit là d’une méthode de mémorisation. 

Elle peut donc être utilisée dès que tu as quelque chose à apprendre. Que ce soit des cours de droit, d’histoire, des formules de mathématiques, de physique. 

Bref, dès que tu dois apprendre par coeur tu peux l’utiliser.

Conclusion : Méthode des J

Avantages

  • Tout d’abord il faut souligner qu’il s’agit d’une méthode de mémorisation ultra efficace
  • Cette méthode permet de guider les révisions. Par rapport à la transition lycée/faculté on a une sorte de « plan de révision » à suivre ce qui nous permet de créer une structure de travail.
  • Les révisions deviennent plus ludiques.

Inconvénients

  • Elle demande un système d’organisation bien rodée. Sans être aiguillé on peut se retrouver vite submergé (plus il y a de cours plus les révisions s’accumulent).
  • Cette méthode ne se focalise que sur la mémorisation, elle ne prend pas en compte les autres aspects du travail efficient.
Conclusion sur la méthode des J. Les avantages sont qu'elle permet de guider les révisions, que c'est une méthode d'apprentissage prouvée et qu'elle rend les révisions plus ludiques. 
Les inconvénients c'est qu'elle nécessite un système d'organisation bien rodé et qu'elle ne prend pas en compte les autres aspect d'une méthode de travail.
Conclusion sur la méthode des J

A lire également

5 Commentaires

  1. Merci beaucoup ça m’a vraiment aidé.

    1. Merci pour ton commentaire Traoré !
      Bonne réussite pour tes études

  2. bonjour
    jai besoine de recevoir les conseil . est ce que il une formation gratitue pour etudiant brillante. merci

  3. Wow c’est exactement ce dont j’avais besoin ! J’étais perdu et submergé par la charge de travail mais grâce a ce site j’ai pris du plaisir à apprendre et trouver une méthode efficace qui me convient !
    Merci énormément 🙏🏻

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.